© 2015 by www.artenice.com

Blog

Elections régionales: le FN ne fait plus peur

December 8, 2015

Malgré les sondages qui donnaient le FN en tête de ce premier tour la mobilisation a certes été plus importante dans les régions où l’on annonçait son avance mais dans une proportion assez faible.

 

52% des français ne sont pas inquiets que le FN dirige une région

 

En PACA, l’abstention  est en recul de 7 points par rapport à la précédente élection régionale de 2010, ce qui n’a pas empêché le FN d’y faire un score historique.

 

 

 

3 scénarii pour le second tour:

 

-La peur du FN mobilise plus d’électeurs,  le taux d’abstention  se situerait en dessous de 42%;

-Les électeurs, quelques soient leurs opinions , reportent leurs votes sur la liste de Christian Estrosi, sans mobiliser d’autres électeurs, le taux d’abstention serait compris entre 42 et 48%;

-Les électeurs non représentés au second tour s’abstiennent. Même si ce scénario est peu probable, il est envisageable dans le contexte actuel.

 

 

L’abstention, encore grande « gagnante »

de cette élection

 

 

Les français connaissent très mal les enjeux des élections régionales et dans une forte proportion en font une occasion de juger la politique nationale.

 

Nous retrouvons dans le vote abstentionniste à la fois  des électeurs qui ne connaissent pas les enjeux de l’élection mais également des électeurs qui se désintéressent de la question politique et de plus en plus des électeurs parfaitement conscients des enjeux et qui ne se reconnaissent plus dans les partis traditionnels sans pour autant vouloir voter FN.

 

On retrouve dans les abstentionnistes, en plus forte proportion , des électeurs en grande précarité, des femmes, des personnes non diplômées .

 

 

 

 

Le FN, un vote contestataire ou un espoir?

 

 

 

Pour cette analyse, nous avons  mesuré le poids réel du vote FN par rapport au nombre d’électeurs inscrits sur une base 100 (1986) en région PACA.

 

Cette analyse apporte une autre lecture du poids réel du FN dans l’électorat.

 

Contrairement à ce qui est dit, le vote FN n’a pas augmenté lors des précédentes élections . Au plan national en 2012 le FN obtenait 6,4 millions de voix contre 6,1 millions lors de cette élection régionale.

 

En Paca, l’augmentation est effectivement très sensible au premier tour et bénéficie du relooking du parti opéré par Marine Le Pen, des attentats, d’une situation économique dégradée, mais pas seulement….

 

En effet, au-delà des effets de conjoncture, le FN est de plus en plus considéré non pas comme un moyen de contester ou d’exprimer une peur mais de plus en plus comme une alternative à la politique menée à gauche comme à droite.

 

L’électorat du FN vient à la fois des jeunes peu diplômés, qui fondent l’espoir que le FN  leur permettra d’accéder à un emploi, des personnes adultes employées et ouvriers qui ont un emploi mais qui ont peur de tomber dans la précarité et également une part significative des cadres supérieurs.

 

La force du FN vient du fait que, depuis de nombreuses élections, les autres partis comme Les Républicains ou le PS se présentent comme des remparts face au FN sans pour autant proposer un projet de société lisible.

 

Le FN est perçu, par son électorat, comme le seul qui propose un projet avec une vision de la République souveraine et non contrainte par une Europe qui tendrait à faire disparaître leur identité dans un monde anxiogène en plein bouleversement .

 

Qui va emporter la région PACA?

 

La part du vote contestataire au sein de l’électorat FN tend a diminuer au bénéfice de l’espoir que représente cette alternative au paysage politique traditionnel.

 

En cela, l’électorat FN  est souvent fortement mobilisé au premier comme au second tour.

 

En 2004  le FN n’a perdu que 1,28% entre les deux tours et en 2010 l’électorat FN a même progressé de 30,74% entre les deux tours en PACA.

 

Alors quid du second tour?

 

La campagne de Christian Estrosi a souvent été vue comme étant parfois plus à l’extrême droite que celle de Marion Maréchal Lepen.

 

Marion Maréchal Lepen fait un score historique et ne devrait pas pouvoir bénéficier d’une réserve de voix pour améliorer son score du premier tour. Elle devrait perdre une partie de son électorat qui voyait dans ce vote un rejet du PS et des Républicains.

 

Alors que les électeurs de droite devraient dans une forte proportion aller voter pour Estrosi, qu’en sera-t-il des électeurs de gauche?

 

Une majorité respectera les consignes du PS et voter pour Christian Estrosi mais il est à craindre qu’une partie s’abstienne au second tour donnant à l’heure qu’il est, un flou sur l’issue du scrutin. Même si arithmétiquement il est fort probable que Christian Estrosi soit élu, la dynamique FN  finira tôt ou tard par l’emporter si à gauche comme à droite il n’y a pas une prise de conscience que les français ont besoin d’un projet de société et non d’une vision technocratique  voir purement technique dans l’élaboration de leurs programmes et arguments.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

Recent Posts

January 9, 2017

Please reload

Archive
Please reload